Compagnie Auguste-Bienvenue

Compagnie Auguste-Bienvenue

Historique de la Compagnie Auguste-Bienvenue

 

Créée en 2000, la Compagnie Auguste-Bienvenue, portée par les danseurs et chorégraphes Auguste OUEDRAOGO et Bienvenue BAZIE, se présente tel un laboratoire artistique. Le travail de recherche chorégraphique et interdisciplinaire côtoie la formation de jeunes danseurs et la sensibilisation des publics à la forme chorégraphique tant au Burkina Faso qu'en France.

 

A travers une implication dans la médiation culturelle, il s’agit de mettre en réflexion la pratique de la danse, et au delà rencontrer et partager… Enfin donner et recevoir.

 

Depuis 2008, la compagnie développe le projet « Engagement Féminin » à Ouagadougou. Cette initiative a permis l'émergence d'une nouvelle génération d’artistes chorégraphiques féminines africaines grâce aux formations annuelles et la diffusion internationale des spectacles créés dans ce cadre.

 

Avec ces allers retours incessants entre la France et l’Afrique, et leur manière d'intégrer de multiples influences, Auguste et Bienvenue tirent leur inspiration de la complexité des relations entre les hommes et mettent l’accent sur la pluridisciplinarité de la création.

A titre d’exemple:

«TRACES», fait se rencontrer la danse contemporaine et les arts plastiques avec la collaboration de 3 plasticiens.

«ZOUHAN» évoque l’oralité au clair de lune associant danseurs, musiciens, conteur et chanteuse sous une forme déambulatoire.

«TOURMENTS NOIRS» est un solo dansé sur le discours prononcé par Thomas Sankara le 4 octobre 1984 lors de la 39ème session de l’ONU. Ce solo s’inspire des grandes luttes Noires d’émancipations et de décolonisations en posant la question de l'identité de l'Homme Noir. Dans un contexte mondialisé, il pose également l'épineuse question du développement de l’Afrique.

 

L’approche singulière du mouvement chorégraphique et l'écriture propre des chorégraphes se retrouvent dans un répertoire riche de 10 créations: Kuum (Mort), 2001 / Bûudu (Le Songe du Peuple), 2002 / Tin Souk Ka (Au milieu d’ici), 2005 / Traces, 2007 / Tourments Noirs, 2009 / Dans Un S’Y Mettre, 2009-2010 / Zouhan (la Parole), 2012-2013 / Sous un projecteur  2015.  

Ces oeuvres ont fait l’objet de tournées aux plans national et international, sur des lieux et festivals tels le Barbican Center - Londres - ANGLETERRE, Le Théâtre national de Bordeaux Aquitaine - FRANCE, le Yale Repertory Theatre - New Haven - USA, l’ODD-CDC - Ottawa - CANADA, Le Kampnagel - Hambourg - ALLEMANGNE, le SIDANCE festival - Séoul - CORÉE DU SUD, la Triennale Danse l’Afrique Danse à l’occasion de Dialogues de Corps Festival international de danse - Ouagadougou - Burkina-Faso… 



24/01/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2072 autres membres