Bûudu (Le Songe du Peuple) | Création 2002

Bûudu signifie chez les Moose au Burkina Faso, la Famille, la Communauté, l’Ethnie et le Peuple.
Bûudu est un hommage à la vie.
C’est le regard critique d’un peuple sur ses mythes, ses coutumes et ses croyances.
Le regard critique du temps qui s’écoule doucement sans changement apparent.
L’appréhension d’une colère grandissante que l’on sent venir lentement, sans éclat, mais menaçante.
Bûudu est le constat du lourd héritage de la tradition, ainsi que le constat du temps imparti au changement.
La lenteur du geste, la symétrie des corps, l’intensité des silences donnent à la danse toute sa gravité. L’obligation de préserver l’uni pour exister. Et la nécessité de devoir rester unis pour témoigner. Bûudu doit être la réflexion de mon peuple sur ce qu’il fût, sur ce qu’il est, avant de penser à ce qu’il doive devenir. J’ai voulu parler de Bûudu, je dirais plutôt nous avons voulu danser Bûudu, pour vous permettre de partager et de nous accompagner un instant dans cette aventure humaine passionnante et forte en émotions.


Durée • 45 mn
Conception • Bienvenue Bazié et Auguste Ouédraogo
Chorégraphie • Auguste Ouédraogo
Sous le regard complice de • Bienvenue Bazié et Wilfried Souly
Musique • Percussion de Mamadou KIENOU Flûte de Bailoh BAH
Création lumière • Thierry BAMBARA
Interprétations • Bienvenue Bazié, Auguste Ouédraogo, Boukari Séré et Mamadou KIENOU.
Production / diffusion • Wa Tid Saou – Art Dev’
Partenaires financiers et coproducteurs • L’AFAA, le centre culturel français Georges Méliès de Ouagadougou, la compagnie Salia nï Seydou et KAZY’S. Design de Martine SOME.

Auguste Ouédraogo


Bûudu (Le Songe du Peuple), création 2002 / est passé par là…et sa reprise peut encore passer par ici

18 et 19 août 2007, Alliance Française, Sao Paulo – Brésil
10 et 12 mars 2005, Tanzfestival, Hambourg – Allemagne
15, 16, 17, 18, 19 mars 2005, Moving africa 2, Barbican – Londres – Angleterre
Mars 2005, Fet’Art, Ouagadougou – Burkina Faso
16 avril 2004, CENASA, Ouagadougou – Burkina Faso
Avril 2004, Festival Abok i N’goma, Yahoundé – Cameroun
03 mai 2004, Rencontre chorégraphique de Carthage, Tunis – Tunisie
26, 27, 28 novembre 2004, Francophonie Métissée, Centre Walloni Bruxelles, Paris – France
7 Juin 2003, festival Kaay Fecc, Dakar – Sénégal
Octobre 2003, Centre culturel francais Henry Matisse – Bobo Dioulasso- Burkina Faso
8 au 15 Novembre 2003 , Sanga 3, Antananarivo – Madagascar
Décembre 2003, Dialogue de Corps, Ouagadougou – Burkina Faso.

Conditions d’accueil
5 personnes en tournée :
3 danseurs chorégraphes, 1 musicien et 1 technicien

Conditions financières
Nous consulter
++ transport, transfert, hébergement, per diem

Possibilité d’ateliers et bord de scène.

Retour en haut