Crépuscule | Création future 2020

Durée • 60 mn
Conception et chorégraphie • Bienvenue Bazié et Auguste Ouédraogo
Interprétation • Bienvenue Bazié, Auguste Ouédraogo et 3 danseurs en cours
Création lumière • Fabrice Barbotin
Scénographie • en cours
Illustration • en cours
Mapping • en cours
Composition musical • Emmanuel Mailly
Chargée de Production et d’administration • Gaëlle Mège
Production • Wa Tid Saou /Cie Auguste-Bienvenue.
Coproduction et soutiens • Acquis
Le Carré-Les Colonnes, Festival des Arts de Bordeaux
Coproduction et soutiens • en cours


Crépuscule s’inspire de deux livres écrits par le philosophe écrivain Yuval Harari Noah :
Sapiens, une brève histoire de l’humanité qui décrit la façon dont les humains ont conquis le monde par leur capacité unique à croire à des mythes collectifs et Homo Deus, une brève histoire de l’avenir offre une vision de ce que le monde deviendra quand ces mythes s’allieront des nouvelles technologies démiurgiques.

Crépuscule est ce moment situé entre le passage de l’Homo sapiens et l’Homo Deus, cette transformation de l’homme, de son environnement et de ce qu’il en résulte. Ce moment où une contre évolution ou une révolution est encore possible.

Tout laisse à croire que l’homme serait esclave de ses inventions, de sa propre création si rien n’est fait.
Comme s’inspira Harari de Jared Diamond pour écrire son livre, je m’inspire de lui pour écrire cette pièce chorégraphique. Symbole d’une contribution à attirer l’attention de l’homme et poser une réflexion sérieuse sur son évolution.

Comme le dit l’auteur, son projet n’est pas de prédire l’avenir mais d’identifier ce que pourraient produire à terme les logiques sociétales à l’œuvre aujourd’hui, si des humains ne se mobilisent pas pour les freiner.
Sur scène, cinq danseurs se livreront à une interprétation de ce monde qui évolue à une vitesse incroyable, créant un manque de temps et d’analyse personnel. Un monde où croyance et vérité sont en grande partie basées sur l’information souvent manipulée et diffusée à outrance et servant l’intérêts d’individus égocentrique, assoiffés de pouvoir et de domination au point de pas considérer les conséquences de leurs actes même si tout doit s’écrouler.

Cinq personnes assemblées à l’image des doigts de la main livrés à un combat face à un être invisible, puissant, manipulateur, dirigeant et imposant.
Cinq êtres perdus, dépourvus de croyance et livrés à un sort inconnu.
La danse s’inspire de mouvements répétitifs et robotisés des machines, des mécanismes de productions massives qui se traduiront par une construction de danse par accumulation sur un dispositif scénographique qui nous permettra de traverser plusieurs univers.

Bienvenue Bazié


Crépuscule passera par là…

Calendrier prévisionnel de résidence • Saison 2019-2020
2 semaines entre septembre et décembre 2019
3 semaines entre janvier et juin 2020
3 semaines entre septembre et octobre 2020
Première octobre 2020, Festival des Arts de Bordeaux

Conditions d’accueil
7 personnes en tournée :
5 danseurs, 2 techniciens

Conditions financières
Nous consulter
++ transport, transfert, hébergement, per diem

Possibilité d’ateliers et bord de scène.

Retour en haut